Conseils nutrition pour les mamans #1 – Les essentiels

Vous attendez un enfant ? Félicitations ! Vous ressentez probablement une grande joie mais vous posez sans doute également beaucoup de questions. Vous désirez lui donner ce qu’il y a de mieux pour qu’il grandisse au chaud dans votre ventre et naisse dans les meilleures conditions. Chaque future maman le sait, son hygiène de vie a un...

Vous attendez un enfant ? Félicitations ! Vous ressentez probablement une grande joie mais vous posez sans doute également beaucoup de questions. Vous désirez lui donner ce qu’il y a de mieux pour qu’il grandisse au chaud dans votre ventre et naisse dans les meilleures conditions. Chaque future maman le sait, son hygiène de vie a un rôle primordial dans la réalisation de cet objectif. Mais qu’est ce que cela signifie concrètement ? Quelles sont les règles de base à respecter ? Voici quelques réponses à vos interrogations par Caroline Zanger, Conseillère en nutrition, spécialisée dans l’alimentation des futures et jeunes mamans

 

  • Vous reposer: il faut écouter votre corps. Lorsqu’il a besoin d’une pause, il sait très bien vous le faire comprendre (fatigue, contractions, malaises). C’est là que le futur papa a un grand rôle à jouer pour vous permettre de vous ménager ! En revanche, il est important de maintenir une activité physique douce. Marcher, nager ou encore faire du yoga prénatal favorisera votre bien-être et préparera votre corps à l’accouchement.

 

  • Boire beaucoup: au moins 1,5 litres d’eau par jour, autres boissons comprises (lait, tisanes, jus, etc.). L’eau participe notamment à la constitution du liquide amniotique et des tissus fœtaux et permet de lutter contre la constipation, mal bien connu des futures mamans. L’alcool est interdit et on évitera le thé et le café en grande quantité.

  • Prendre 4 repas par jour (petit déjeuner, déjeuner, goûter, dîner), voire une collation en milieu de matinée si nécessaire (composée par exemple d’une compote et de deux petits-beurre), car fractionner les repas est utile en cas de nausées, remontées acides ou fringales.

 

  • Manger équilibré (et bio si possible !) : un déjeuner ou un dîner devrait toujours contenir :
  1. Des protéines qu’elles soient animales (par exemple un steak haché ou un filet de poisson le midi ; un œuf ou une tranche de jambon cuit le soir) ou végétales (les légumineuses comme les lentilles et les pois en sont une excellente source)
  2. Des céréales comme le riz et les pâtes, ou des pommes de terre
  3. Des légumes et un fruit (dont au moins un fruit ou légume cru)
  4. Un apport en calcium (selon les goûts : yaourt, fromage, eau enrichie en calcium comme Hépar® ou Contrex®, ou encore boisson végétale enrichie en calcium).

 

  • Bien se laver les mains et ne manger aucun aliment d’origine animale cru, fumé, ou peu cuit pour éviter tout risque d’infection dangereuse pour le fœtus. Cette règle semble contraignante mais elle est simple. Ainsi, il faut bien cuire la viande, le poisson, les fruits de mer et les œufs. Si vous les consommez sans cuisson au préalable, vous choisirez les fromages, lait et crème au lait pasteurisé car celui-ci n’est pas cru (vous enlèverez la croute de tous les fromages pour plus de sécurité). Mis à part le jambon cuit, il est également préférable d’éviter la charcuterie comme les rillettes, pâté ou foie gras sans recuisson avant consommation. Enfin, les futures mamans qui ne sont pas immunisées contre la toxoplasmose doivent laver soigneusement à l’eau les légumes, fruits et herbes aromatiques qui ont été en contact avec la terre.

 

  • Prendre des compléments alimentaires prescrits par le médecin : de la vitamine D qui joue un rôle important dans la construction osseuse du bébé ; de la vitamine B9 au moment de la conception et pendant les trois premiers mois de la grossesse pour réduire le risque de malformations du système nerveux du bébé ; et du fer si la future maman est anémiée.

  • Ne pas manger plus, mais mieux. Vous n’avez pas besoin d’augmenter votre apport en énergie, ou alors très faiblement en prenant par exemple une collation supplémentaire en milieu de matinée si vous en ressentez le besoin. En moyenne, la prise de poids est de 10 à 12kg (12 à 16 kg si la future maman était en sous poids avant la grossesse, 7 à 8 kg si elle était en surpoids).

 

  • Faire de son mieux: les nausées, les remontées acides, la variation d’appétit et d’humeur font qu’il n’est pas toujours évident de suivre les règles de base. Il est important aussi de vous faire plaisir et de respecter vos envies. Le but est simplement de garder en tête que manger sainement est bénéfique pour le déroulement de votre grossesse et la santé de votre bébé. C’est aussi l’occasion d’adopter de bonnes habitudes alimentaires que vous pourrez ainsi transmettre à vos enfants !

 

NB : en cas de pathologies (diabète gestationnel, pré éclampsie), l’alimentation doit être adaptée et prescrite par un médecin.

Caroline Zanger

Conseillère en nutrition, spécialisée dans l’alimentation des futures et jeunes mamans

Retrouver les articles de Caroline Zanger pour la nutrition des mamans sur www.nutritiondesmamans.com

 

 

Note importante: Les conseils nutrition apportés par Caroline Zanger sont donnés à titre d’information gracieuse et restent des recommandations qui n’engagent que la responsabilité de Caroline Zanger.

Ils ne peuvent en aucun cas être assimilés à une recommandation officielle apportée par la Maternité des Diaconesses.

Un suivi nutritionnel complet doit passer par une consultation formelle.