Financement participatif : une première réussie pour la future maternité des Diaconesses

La toute première expérience de crowdfunding pour la maternité des Diaconesses s’est achevée sur un beau succès!   Le pari était osé : tenter un financement participatif au bénéfice de la salle d’accouchement « nature » de la future maternité des Diaconesses, prévue pour 2020. Le crowdfunding présente en effet une opportunité inédite de compléter son budget....

La toute première expérience de crowdfunding pour la maternité des Diaconesses s’est achevée sur un beau succès!

 

Le pari était osé : tenter un financement participatif au bénéfice de la salle d’accouchement « nature » de la future maternité des Diaconesses, prévue pour 2020.

Le crowdfunding présente en effet une opportunité inédite de compléter son budget. Plus que cela, c’est aussi un extraordinaire moyen de mobilisation, source d’échange et de partage autour d’un projet précis. Le choix de la salle de pré-travail et d’accouchement « nature » n’était ainsi pas anodin. Cette salle dédiée au bien-être des futures mamans représente la cerise sur le gâteau de la démarche de physiologie et de libre-choix de son accouchement.

 

Un objectif ambitieux

20 000 euros, la barre était haute. Tant mieux, la chance sourit aux audacieux! Une manière également d’affirmer l’importance du projet dans la démarche globale de la future maternité, mais aussi de rappeler son envergure. Mine de rien, une salle « nature », cela a un coût, lié au matériel spécifique qu’on y trouve : éclairage tamisé, sonorisation ad hoc, baignoire de pré-travail, liane de traction, ballon physiologique. Avec plus de 7 000 euros collectés, l’objectif n’est pas atteint.

Un échec pour autant? Bien au contraire! 5 000 euros était le plancher à partir duquel la collecte pouvait être considérée comme réussie. Et ce succès, c’est aux donateurs que la maternité le doit!

 

120 donateurs, 120 personnes mobilisées

L’union fait la force, c’est le mantra du crowdfunding. 120 particuliers, aux profils divers : jeunes mamans, papas, grands-parents, familiers du Groupe Hospitalier Croix Saint-Simon, personnels de l’établissement, curieux et spécialistes de la périnatalité.

Avoir questionné les habitudes et proclamer que le libre-choix de l’accouchement est essentiel sont les principales réussites de ce financement participatif. Place maintenant à la suite du projet!

 

2020, la salle de pré-travail et d’accouchement en place

Cela fait quelques semaines que le jardin intérieur de la maternité des Diaconesses, si calme et apaisant, accueille les (très discrets!) travaux du futur établissement. La future maternité intégrera des locaux déjà bâtis, dans le bâtiment voisin qui longe la rue du Sergent Bauchat.

L’inauguration est prévue pour début 2020.  Ils intégreront le pôle d’Assistance Médicale à la Procréation, ainsi que des chambres et des locaux physiologiques neufs pour le bien-être des mamans, des bébés et des familles.

Les futures mamans auront le choix d’y entreprendre un accouchement « nature » physiologique ou non. De changer d’avis. Ou de rechanger d’avis. Chacun son choix (dans la limite des contraintes médicales, bien entendu), et c’est le plus important!