Rencontre avec Lena Piroux, la femme derrière les illustrations de la campagne #BBDIAC

Lena Piroux, c’est l’une des jeunes dessinatrices qui monte, dont vous avez pu apercevoir le coup de crayon drôle et subtile dans Paulette Magazine ou diverses publications.  La ligne originale de la campagne #BBDIAC qui accompagne la future maternité associative des Diaconesses, c’est à elle qu’on la doit. Rencontre avec celle qui a su mettre...

Lena Piroux, c’est l’une des jeunes dessinatrices qui monte, dont vous avez pu apercevoir le coup de crayon drôle et subtile dans Paulette Magazine ou diverses publications. 

La ligne originale de la campagne #BBDIAC qui accompagne la future maternité associative des Diaconesses, c’est à elle qu’on la doit. Rencontre avec celle qui a su mettre en image les thématiques de bien-être, de physiologie et de libre-choix des femmes à travers ses dessins.

 

Léna, pouvez-vous présenter votre parcours en quelques mots ?

Après des études de graphisme en Belgique (à La Cambre, une école Bruxelloise), et deux stages en illustration et graphisme, je me suis lancée en tant que freelance. Cela fait maintenant 4 ans que je travaille à mon compte, pour différents projets : illustrations pour des livres, affiches, sites webs, réseaux sociaux, et projets personnels !

 

#BBDIAC, cela représente quoi pour vous ?

Un renouveau indispensable dans le domaine de la maternité ! Cela me conforte dans ce que j’entends beaucoup autour de moi : une nécessité de repenser la grossesse, l’accouchement et leur accompagnement médical.

J’ai l’impression que les femmes reprennent en main leur façon de donner la vie, elles ne veulent plus se laisser imposer des pratiques, mais prennent le soin de se renseigner et de choisir le type d’accouchement qui leur ressemble le plus.

 

« #BBDIAC, c’est un renouveau indispensable dans le domaine de la maternité! »

 

La prise en charge des femmes enceintes et les questions de périnatalité, c’est un sujet qui vous touche ?

Oui, car je suis pas mal entourée de femmes enceintes, et je le serai probablement moi-même un jour ! On m’a raconté des expériences très différentes, je ne pensais pas qu’un accouchement pouvait tant changer d’une femme à l’autre, d’un bébé à l’autre. Je me rends compte que la qualité de la prise en charge, des conseils, etc, n’est pas évidente ni accessible partout.

 

La maternité de demain, vous l’imagineriez comment ?

Accueillante, confortable, rassurante, pleine de vie ; avec à disposition toutes les installations nécessaires au différents types d’accouchements, et un personnel ouvert et à l’écoute.

 

« La maternité de demain, je l’imagine accueillante, confortable, rassurante, pleine de vie! »

 

Comment avez-vous procédé pour concevoir les illustrations de la campagne ? 

Je suis partie du brief, complété par des recherches sur internet, pour mieux visualiser les différents éléments à dessiner. Et pour les personnages, je me suis inspirée des jeunes parents que je connais, et je me suis amusée autour des thématiques à aborder 🙂

 

La salle de pré-travail et d’accouchement « nature », c’est quelque chose que vous connaissiez avant de travailler dessus ?

Pas du tout ! J’avais déjà entendu parler d’accouchement à domicile, mais je ne savais pas que c’était possible d’accoucher comme à la maison, mais à l’hôpital. Je garde ça dans un coin de ma tête…!

 

Comment pensez-vous que les pères puissent être davantage impliqués dans la grossesse et dans l’accouchement ?

En participant systématiquement à tous les RDV & réunions, en posant leurs questions, en ayant un lit à disposition dans l’hôpital pour être présent tout au long de l’accouchement et des jours qui suivent si besoin… Et en communiquant avec la future maman !

 

Le mot de la fin ?

Bienvenue à tous les futurs bébés qui naîtront aux Diaconesses & ailleurs !

 

Retrouvez Lena Piroux en ligne  et sur Instagram