Quand une maternité associative se lance dans le crowdfunding : Innovation et mobilisation du public

C’est une première! La maternité associative des Diaconesses lance une opération de crowdfunding du 24 septembre au 16 octobre, dans le cadre de sa future maternité prévue pour 2020. L’objectif : contribuer au financement de la future salle d’accouchement « nature ». Mais aussi une démarche volontariste : associer le public au projet de la nouvelle maternité....

C’est une première! La maternité associative des Diaconesses lance une opération de crowdfunding du 24 septembre au 16 octobre, dans le cadre de sa future maternité prévue pour 2020.

L’objectif : contribuer au financement de la future salle d’accouchement « nature ». Mais aussi une démarche volontariste : associer le public au projet de la nouvelle maternité.

 

Le crowdfunding, quezacko?

Le crowdfunding, c’est une opération de financement participatif. La démarche est simple et fait des émules depuis quelques années : proposer à tout-un-chacun de s’associer à un projet par le biais d’un don. Grand ou petit don, l’important n’est pas là. Chacun don compte car, suivant l’adage : l’union fait la force.

Mettre en place une démarche de crowdfunding, c’est une opportunité de compléter ses financements. Pour la maternité des Diaconesses, il s’agit de finaliser l’important budget du nouvel établissement en complément des financements de l’Agence Régional de Santé, des fonds propres du Groupe Hospitalier Diaconesses Croix Saint-Simon auquel est rattachée la maternité, ainsi que les dons déjà collectés.

Sous statut associatif, la maternité a logiquement choisi de passer par la plateforme Hello Asso, alternative à Kiss Kiss Bank Bank et Ulule, qui présente notamment la particularité de ne prélever aucun pourcentage sur la collecte. Hello Asso se finance uniquement par les pourboires laissés par le donateurs.

 

Associer le public à la nouvelle maternité

L’axe essentiel du crowdfunding, c’est la collecte financière. Mais le réduire à cette dimension financière serait trompeur. L’objectif est plus large et pérenne : sensibiliser le public à une thématique, une démarche. Le choix de la salle d’accouchement « nature » n’est pas anodin. Cette salle intégrée à la toute nouvelle maternité des Diaconesses représente l’aboutissement de la démarche de bien-être, de physiologie et de libre-choix de son accouchement et de son projet de naissance.

Car s’équiper d’une salle physiologique, accompagnant le pré-travail des mamans qui ont choisi un accouchement physiologique, c’est envoyer un signal fort : il n’y a pas de bon ou de mauvais accouchement. L’accouchement idéal, c’est celui qui se rapproche le plus du souhait de la future maman. En se dotant d’une salle « nature« , la maternité des Diaconesses propose une solution de pré-travail et d’accouchement physiologique exceptionnel pour la femme qui souhaite accoucher naturellement.
Cette démarche de physiologie parcourt le projet de la maternité et s’intégrera plus généralement dans l’ensemble des équipements de la future maternité.

 

L’avenir de la maternité en question

Cette nouvelle maternité des Diaconesses, c’est une maternité d’aujourd’hui, tournée vers l’avenir. Dans un contexte de réduction des financements publics, s’engager pour ne remettre en cause ni les conditions d’accueil des femmes, ni le cadre de travail des équipes soignantes, c’est un pari pérenne sur l’avenir. La maternité des Diaconesses ne pratique aucun dépassement d’honoraires. Permettre à chaque femme d’accéder à une prise en charge d’excellence, au sein d’une maternité à visage humain, c’est cela l’ADN de la maternité des Diaconesses.

Comment participer

Rendez-vous sur Hello Asso, mais aussi sur la page FB de la maternité! Vous y trouverez toutes les informations pour contribuer à ce projet essentiel pour le bien-être et le libre-choix des mamans!