Accueillir les femmes en situation de précarité à la maternité des Diaconesses

Le saviez-vous? La maternité des Diaconesses travaille en partenariat avec deux associations spécialisées dans l’accompagnement des femmes enceintes en situation de précarité : Solidarité Paris Maman et Gynécologie Sans Frontières.  L’objectif : permettre un accueil dédié aux futures mamans en situation de précarité.   La précarité de la femme enceinte : des formes diverses Chaque...

Le saviez-vous? La maternité des Diaconesses travaille en partenariat avec deux associations spécialisées dans l’accompagnement des femmes enceintes en situation de précarité : Solidarité Paris Maman et Gynécologie Sans Frontières.

 L’objectif : permettre un accueil dédié aux futures mamans en situation de précarité.

 

La précarité de la femme enceinte : des formes diverses

Chaque future maman est unique, chaque parcours est différent! C’est pourquoi la précarité de la femme enceinte peut s’exprimer sous des formes diverses. Sociale, psychologique, culturelle, les précarités prennent des formes et des niveaux différents.

La précarité sanitaire, c’est celle qui touche une personne dont les ressources ne lui permettent pas de réaliser des soins de prévention (vaccins, pédiatrie par exemple). Le plus souvent, une personne en situation de précarité sanitaire ne consultera que pour des soins strictement urgents.

La précarité psychologique, c’est celle qui touche une personne dont l’état psychologique peut représenter un obstacle aux soins : expérience traumatisante, craintes, sur-médicalisation même.

La précarité culturelle, c’est celle qui touche une personne dont les repères culturels (héritage personnel, pratiques culturelles, langues, pratiques de santé) sont bouleversés. Il s’agit le plus souvent de personnes qui vivent désormais dans un nouveau pays, dont parfois la langue n’est pas la même. Une femme réfugiée par exemple, mais aussi une femme installée de longue date dans un pays qui n’est pas celui de ses ancêtres ou encore dont l’entourage familial est éloigné.

 

Adapter ses pratiques de soin et d’accueil

Prendre soin des (futures) mamans que nous accueillons, c’est faire attention à leurs particularités et identifier celles qui feront l’objet d’un accompagnement spécifique. Pour cela, la maternité des Diaconesses développe des parcours dédiés, mobilisant des réunions des professionnels de santé et des ressources complémentaires : assistance sociale, psychologue par exemple.

Rassurer la femme en précarité sur son parcours, être à son écoute, lui proposer des solutions au sein et en dehors de la maternité, c’est l’objectif de cette démarche qui prendra un nouvel essor avec la nouvelle maternité des Diaconesses prévue pour 2020.

 

Des partenariats avec des associations spécialisées

Quoi de mieux que de partager et synchroniser les compétences? Sous l’impulsion des Dr Thierry Harvey et Richard Beddock, la maternité des Diaconesses s’est ainsi associée avec les associations Gynécologie Sans Frontières (GSF) et  Solidarité Paris Maman (Solipam).

Solipam est un réseau de santé en périnatalité pour les femmes enceintes et leurs enfants en situation de grande précarité sur le territoire de santé d’Ile-de-France.
Les femmes enceintes suivies par Solipam sont régulièrement redirigées vers la maternité des Diaconesses chez qui le non-dépassement d’honoraires ne représente pas un frein à un accès aux soins.

Gynécologie Sans Frontières est une ONG intervenant dans le cadre de missions d’urgences gynécologiques et à l’aide au développement sanitaire à l’étranger, mais aussi en France.
GSF intervient notamment auprès des femmes migrantes du camp d’Ivry.
La maternité des Diaconesses est le seul établissement de santé privé à but non-lucratif accueillant des femmes enceintes à travers ce dispositif.
Ce partenariat relève d’une volonté profonde des équipes soignantes de la maternité, les femmes migrantes étant habituellement redirigées vers l’Assistance Publique des Hôpitaux de Paris.

 

Comment renforcer nos actions

Est-ce suffisant? Non, bien sur! Les locaux de la nouvelle maternité des Diaconesses permettront de renforcer et pérenniser notre démarche à destination des mamans en situation de précarité. La formation des équipes soignantes, l’évaluation de nos pratiques, les retours d’expérience des mamans accompagnées dans ce cadre sont autant d’éléments qui nous permettront de développer notre démarche.

 

Quel objectif?

La maternité des Diaconesses, c’est une maternité d’excellence, à visage humain et accessible à toutes les mamans! Notre objectif : que toutes nos mamans soient accueillies exactement de la même façon, tout en étant assurées que chacune de leurs spécificités seront prises en charge!