Revue de presse – Thierry Harvey évoque la présence des pères en maternité la nuit dans le supplément Causette Monsieur

Le numéro de juillet-août 2018 du magazine Causette se termine par un article consacré à la question du séjour des pères en maternité. Au fur et à mesure du dossier, malicieusement intitulé Papa non grata, se dessine la difficulté de faire évoluer les habitudes au sein des maternités. Alors que de plus en plus de pères...

Le numéro de juillet-août 2018 du magazine Causette se termine par un article consacré à la question du séjour des pères en maternité.

Au fur et à mesure du dossier, malicieusement intitulé Papa non grata, se dessine la difficulté de faire évoluer les habitudes au sein des maternités. Alors que de plus en plus de pères manifestent leur souhait de passer la nuit sur place auprès de la maman et du bébé, la pratique ne répond pas toujours à leurs aspirations.

Entre contraintes techniques, habitudes ancrées et volonté mise en avant de ne pas fatiguer la maman, dormir sur place peut relever du parcours du combattant pour le jeune papa.

Alors que l’article met justement en avant l’évolution des pratiques pour l’égalité des sexes, le bien-être de la maman et de l’enfant et l’accompagnement du papa dans son nouveau costume, Thierry Harvey, gynécologue-obstétricien et chef de service de la maternité des Diaconesses rappelle l’importance de proposer des solutions d’hébergement aux pères qui le souhaitent : « La soi-disant fatigue qu’ajouterait le coparent à la mère par exemple, ne tient pas. C’est exactement le contraire. S’il est là, il assure une double veille sur le bébé et aide à structurer la famille autour du nouveau-né. Il n’y a souvent aucune excuse valable pour ne pas faire venir le conjoint« .

Un article à retrouver en intégralité dans le supplément Monsieur de Causette Juillet-Août 2018.