#BBDIAC : A la recherche des 100 000 enfants nés aux Diaconesses

A l’occasion du lancement de la campagne #BBDIAC, rencontre avec Bernard Blanchard, Directeur de la communication du Groupe Hospitalier privé à but non-lucratif Diaconesses Croix Saint-Simon.   Pourquoi lancer aujourd’hui cette campagne #BBDIAC ? Bernard Blanchard : #BBDIAC n’arrive pas par hasard. Nous sommes aujourd’hui au début des travaux de la nouvelle maternité des Diaconesses. Nous...

A l’occasion du lancement de la campagne #BBDIAC, rencontre avec Bernard Blanchard, Directeur de la communication du Groupe Hospitalier privé à but non-lucratif Diaconesses Croix Saint-Simon.

 

Pourquoi lancer aujourd’hui cette campagne #BBDIAC ?

Bernard Blanchard : #BBDIAC n’arrive pas par hasard. Nous sommes aujourd’hui au début des travaux de la nouvelle maternité des Diaconesses.

Nous déménageons dans le bâtiment voisin qui entoure lui aussi notre fameux jardin intérieur. Les 18 mois de travaux prévus -pendant lesquelles la maternité restera ouverte- nous permettront  d’emménager dans des locaux neufs, mieux équipés et spécialement aménagés pour le bien-être et la physiologie des mamans et des bébés.

 Cette nouvelle maternité est un évènement, il était évident pour nous de le partager avec les mamans, les couples et les enfants passés par la maternité.

 

Quelle forme va prendre #BBDIAC ?

B. Blanchard : Aujourd’hui, une campagne qui parle à tout le monde se doit d’être numérique ! Mais sans oublier l’humain, car c’est le cœur même de notre démarche.

 #BBDIAC c’est tout d’abord un grand appel à photographies et à témoignages que nous lançons auprès des enfants nés à la maternité, des mamans qui y ont donné la vie, ou de leurs proches.

 #BBDIAC ce sera aussi des conférences autour de la périnatalité, une grande campagne de crowdfunding, et c’est dès aujourd’hui un blog sur lequel nous partagerons nous aussi nos archives, nos souvenirs des Diaconesses ou des informations surprenantes sur la maternité par exemple.

 Nous réalisons que les mamans en particulier sont très friandes d’anecdotes sur la maternité. C’est un lieu si particulier, associé à un moment à part, rempli de beaux souvenirs. Ça leur parle beaucoup.

 

 #BBDIAC c’est aussi un grand appel à témoignages…

B. Blanchard : La maternité a ouvert en 1926. Près de 100 000 enfants y sont nés ! Cela représente l’équivalent des 2/3 de la population du 12ème arrondissement où est située la maternité !

Cette démarche de collecte de photographies et de témoignages colle parfaitement au visage profondément humain de notre maternité. Les mamans qui viennent aux Diaconesses sont toutes très différentes. Cette diversité nous la souhaitons, ne pratiquer aucun dépassement d’honoraires est un moyen de la renforcer.

Nous avons déjà reçu des photographies extrêmement touchantes, la première rencontre entre un frère et sa petite sœur, dans la chambre de la maternité, par exemple. Les mots de la maman qui nous a envoyé ce témoignage montraient à quel point se plonger dans ses souvenirs permettaient de les faire revivre.

Tous ces moments font partie du quotidien et de l’histoire de la maternité, cet appel à témoignages, c’est l’occasion de leur donner une seconde vie.


Qu’allez-vous faire de ces témoignages ?

B. Blanchard :Tout d’abord, il faut préciser que l’utilisation de toutes les photos et témoignages est très strictement encadrée, nous n’utiliserons que ceux dont nous avons eu l’autorisation écrite.

Nous travaillions à un projet audiovisuel pour l’inauguration de la maternité. Plusieurs très belles idées sont à l’étude… Tout dépendra de la quantité de retours que nous aurons. C’est un work in progress qui évoluera au cours de la campagne ! C’est très ambitieux finalement, mais très excitant aussi !